Un chemisier col Claudine

Hello tout le monde!

Déjà en avril, je n’arrive pas à y croire ! Mais quel bonheur de voir le jour le matin et le soir, d’être réveillée par les petits oiseaux qui hurlent aussi leur bonheur, et de voir ces petits bourgeons qui attendent patiemment leur heure…

Bref, moi aussi je suis contente, et j’ai déjà commencé à coudre mes premières pièces du printemps ! Notamment le petit chemisier à col Claudine que voici :

J’ai trouvé le tissu, un coton brodé avec des petites fleurs reliées entre elles, au Knitting & Stitching Show (un salon du tricot et de la couture à Londres), au stand de Fabric Galore. Je ne suis jamais allée au magasin situé à Clapham, dans Londres, mais j’étais très impressionnée par la beauté de leurs tissus au salon.

Malheureusement, je suis assez déçue du rapport qualité-prix du tissu, car sur 1 mètre acheté à £10, il y avait de nombreuses petites imperfections dans la broderie. Quand j’ai placé les pièces du patron dessus, j’ai fait bien attention à les éviter, mais pas évident quand on n’a qu’un mètre de tissu !

Pour réaliser ce haut, j’ai utilisé le patron Shift Dress (robe droite) de Sew Over It, que j’avais déjà utilisé pour faire ma robe écossaise : ici.

Cependant, j’ai fait quelques modifications et ajouts :

  • J’ai raccourci la longueur pour faire un top.
  • J’ai raccourci les manches, pour faire des manches trois quart, pas vraiment par choix, car je n’avais qu’un mètre de tissu…
  • Puis j’ai rajouté un col Claudine, dont j’ai fait le patron moi-même dans du papier, en suivant les instructions du livre Sew Over It Vintage et de mon encyclopédie de la couture.

(Je recycle le papier comme vous voyez…)

Je n’ai pas mis d’entoilage dans le col car le tissu est déjà assez « rigide ». Pour rappel, l’entoilage sert à rigidifier, à donner de la tenue à un élément du vêtement. On en met généralement sur les ceintures, cols, et manchettes.

Une fois le col assemblé, pour l’insérer au reste, il suffit de le caler entre le vêtement principal et la parmenture et le tour est joué. J’ai fait attention à bien réduire les marges de couture du col Claudine et de la parmenture, en 2 longueurs différentes, pour éviter que ça fasse trop épais au niveau de la couture, puis à bien cranter le tout, pour avoir une belle courbe lorsque l’on passe la parmenture de l’autre côté.

Autrement, j’ai suivi la majorité des instructions du patron.

Voici donc le chemisier col Claudine porté à la maison:

Puis dans des conditions extrêmes:

Je suis globalement satisfaite, mais quelques détails m’agacent:

  • Le crochet du dos ne cesse de s’ouvrir et je ne trouve pas la cause (les manches tirent trop sur le vêtement ? le dos est trop serré ?). Je pense donc remplacer le crochet par un bouton. Mise à jour: j’ai simplement reserrer le crochet et ça tient !
  • Les manches sont un peu serrées, je le sens lorsque je plie les coudes…c’est frustrant, car je pense qu’avec un tissu plus fluide je n’aurais pas ce problème. Donc je réfléchis à faire des manches courtes pour plus de confort !

C’est comme ça qu’on apprend n’est-ce pas?

Bises à tous

Ce article est également disponible en Anglais.

1 Comment

  • […] manches me gênaient un peu sur l’ancienne version (souvenez-vous!), du coup je les ai décousues, et mis un biais à la place pour finir les emmanchures. Je dois […]

Laisser un commentaire