Jupe écossaise

Hello tout le monde !

Toujours dans le thème écossais, j’aimerais vous parler de ma jupe portefeuille en tissu écossais. Il s’agit de ma toute première réalisation sur ma première machine fraichement reçue pour Noël, en 2013. Tout un symbole donc !

C’était aussi la deuxième fois que j’utilisais un patron de couture, donc j’étais une débutante. A ce moment-là, je ne connaissais pas bien le lexique de la couture et je ne comprenais pas toutes les instructions des patrons. En fait, je n’en faisais qu’à ma tête ! Je me souviens que j’avais des idées préconçues et des choses que j’ignorais totalement :

  • Je pensais que la marge de couture n’était pas incluse dans le patron donc je la traçais autour, ce qui me rajoutait une a plusieurs tailles à la fin ! Et d’ailleurs je ne savais pas ce qu’était une « marge de couture »…je suivais mon intuition.
  • Je n’avais pas de notion de construction, donc pour coudre les pièces ensemble, j’avais une drôle de technique avec ma craie bleue pour faire des repères et tout épingler…
  • Utiliser un fer à repasser ? Il aurait fallu une table à repasser d’abord !
  • De l’entoilage, mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Pas besoin évidemment…

Bizarrement je n’avais pas le réflexe Internet / YouTube pour me renseigner et j’avais juste confiance en ce que je faisais. Ma devise était : « Je n’ai besoin de personne en Harley Davidson ! » Ça n’avait pas l’air de me déranger, même si ça prenait beaucoup, beaucoup de temps. J’y allais à l’intuition. J’avais fait quelques vêtements sans patron avant, donc c’était déjà la révolution en termes de temps de réalisation.

C’est marrant quand je compare à aujourd’hui, avec tout ce que j’ai appris depuis…mais je ne regrette pas d’avoir essayé seule avec mon intuition et d’avoir pris le temps sur ces premiers projets.  Quand j’ai pris mon cours de couture récemment, tout s’est éclairci très rapidement, beaucoup plus vite que si je n’avais jamais mis la main à la pâte auparavant.

Mais revenons à notre jupe écossaise ! Le tissu tartan vient de « Tissus Reine »  à Montmartre, à Paris. Il est de la même qualité que le tartan que j’ai acheté cette année à A-One-Fabric a Goldhawk Road. Je ne me souviens plus du prix, mais je crois qu’il est abordable, et il y a une grande variété de couleurs disponibles en toute saison. J’ai utilisé le patron Burda Young 7049 version A, mais il faudrait que je le réutilise avec mes nouvelles compétences pour juger de la facilité du patron.

Grâce à ce patron, j’avais appris à faire une boutonnière à la machine, et à m’entraîner sur une doublure de jupe. Et je porte encore cette jupe 3 ans après l’avoir cousue, donc c’est une belle réussite !

 

Ce article est également disponible en Anglais.

Laisser un commentaire