Une veste matelassée pour ma fille

Une veste matelassée pour ma fille
05/10/2022 Cami

Hello tout le monde ! Je commençais à rédiger cet article pour partager mes réalisations du mois de septembre, mais je me suis vite rendue compte que j’allais beaucoup écrire sur la petite veste matelassée ou veste « quiltée » que j’ai cousue pour ma fille. J’ai donc décidé de vous parler uniquement de cette veste ! Je ferai un autre article pour mes créations du mois de septembre !

L’inspiration

Mon inspiration vient du compte Instagram de la créatrice Lisa Gachet : lorsqu’elle a partagé une veste matelassée cousue pour sa fille dans une story, j’ai tout de suite eu un coup de coeur. Sa veste est entièrement brodée à la main avec des appliqués, faits à partir de chutes de tissus d’anciennes collections de sa marque, Make My Lemonade. Quand elle a parlé de sa volonté d’avoir un rendu « crafty » / fait-main, et que ça n’avait pas besoin d’être parfait, ça a fait écho chez moi.

Si vous lisez mon blog depuis un moment, vous savez que je ne jette rien, et notamment mes chutes de tissus. J’avais même écrit un article pour partager 9 idées de projets pour réutiliser ses chutes de tissus. Dans ma liste d’idées, il y a une veste matelassée entièrement cousue en chutes de tissus, cela me trotte donc dans la tête depuis un moment !

Bref, ce projet est devenu une évidence pour moi, je me suis donc lancée. Pour la veste de Jeanne, j’ai choisi une thématique qui m’est chère, mais surtout qu’elle adoooore : la mer. J’ai grandi à la mer et j’aime beaucoup la représentation de la mer dans les livres et objets pour enfants, les grosses étoiles de mer, les gros bateaux à voile, les couleurs vives, etc, et Jeanne aussi !

Il y a un autre aspect que je voulais retrouver dans la veste de Jeanne. Avez-vous entendu parler du « Sashiko » ? C’est une technique de broderie (un art) pour réparer et décorer les vêtements, qui vient du Japon. Avec les tissus choisis, je me suis aperçue qu’en brodant mes appliqués à la main, je pourrais faire ressortir mes formes sur le verso de la veste et en faire une veste réversible.

(image from wrenbirdarts.com)

Le patron de veste matelassée

Pour le patron, je voulais le faire moi-même, et je suis partie sur une veste assez simple avec manches raglan et devant croisé qui se ferme avec des liens…si vous connaissez mes patrons, vous reconnaîtrez là ma passion pour les fermetures avec liens ! (pantalon Mirage, top Donna)

Liste de course pour ma veste matelassée

Chutes de tissus

Pour réaliser cette veste j’ai entièrement puisé dans mes chutes de tissu :

  • Pour le tissu extérieur, j’ai utilisé une chute de lin beige précédemment utilisé pour un chemisier Lucette.
  • Pour le tissu intérieur, j’ai découpé une ancienne jupe cousue dans un chambray bleu marine, j’ai d’ailleurs du faire des raccords pour couper les manches. Chez moi, rien ne se perd…
  • En ce qui concerne les appliqués, j’ai utilisé tout un tas de chutes de tissus : des échantillons de jersey dans lesquels j’avais fait des tests d’ourlets roulottés, et surtout des restes de différents projets que je garde depuis des années (j’ai même été fouiller dans mon pouf bourré de chutes de tissus).
  • Si je ne me trompe pas, j’ai uniquement pris des tissus en fibres naturelles, coton et lin, sauf peut être la popeline bleu clair, je soupçonne un mix poly-coton.

Le molleton

Je n’ai fait qu’un seul achat pour la veste, le molleton ! J’en ai acheté une grande quantité pour me faire une veste plus tard. Quand j’aurai le temps… J’ai pris un mix poly-coton sur Minerva.com, de la marque Legacy (ici).

Autre matériel

J’ai récupérer beaucoup de fil à broder de ma grand-mère Lucette, et j’en ai trouvé dans les couleurs qui m’intéressait de la marque DMC. J’ai cousu mes appliqués en prenant 3 fils dans le brin.

Du biais, beaucoup de biais, pour ganser les coutures au verso, puis finir les bords de la veste. J’ai fait mon propre biais en utilisant le même tissu que sur le verso de la veste.

Je n’ai pas d’aiguilles spécial broderie, mais j’ai essayé de trouver une aiguille avec un chas assez gros pour pouvoir passer le fil à broder. Puis j’ai utilisé un enfile aiguille, qui s’est avéré un outil indispensable dans cet ouvrage.

Ma méthode

Veste

J’ai d’abord découpé mes pièces de patron dans chaque épaisseur de la veste : tissu extérieur, tissu intérieur, molleton. Pour chaque pièce, j’ai bâti les 3 épaisseurs ensemble sur les bords.

Appliqués

Avant de découper mes appliqués, je les ai tout d’abord dessinés sur mes pièces de patron, mer, étoile, bateau, etc, en essayant de faire concorder la scène dans les différentes pièces du patron.

Par exemple le soleil est à cheval sur un devant, une manche et le dos.

Ensuite j’ai retracé chaque appliqué sur du papier et ajouté une marge de 5mm tout autour. J’ai décidé des couleurs en faisant des tests directement sur le tissu pour voir ce qui fonctionnait bien ensemble.

Puis une fois les appliqués découpés, je les ai cousus sur la veste au point avant en effectuant un petit rentré de 5mm pour les pièces « faciles ».

Pour les pièces comme les nuages, les étoiles, le crabe, il était difficile d’effectuer des rentrés de 5mm à cause de leur forme, donc pour protéger les bords francs de l’usure je les ai cousus au point de couverture.

Sans vouloir faire de jeux de mots, je me suis vraiment appliquée pour coudre les appliqués, et ça donne un résultat intéressant à l’intérieur de la veste qui rappelle le Sashiko. Pas parfait, mais vraiment chouette pour un premier projet de ce style !

Assemblage

Une fois les appliqués fixés sur la veste, j’ai assemblé les différentes pièces ensemble en intégrant mes liens dans les emmanchures. Ensuite j’ai gansé toutes les coutures intérieures au biais (fait dans le chambray bleu marine) ainsi que les bordures de la veste. Cela donne une veste complètement réversible.

Après coup, j’aurais pu assembler la veste différemment, pour avoir moins de marges de couture à ganser (notamment les marges des coutures aux emmanchures), mais le résultat est satisfaisant, donc je note pour une prochaine fois.

Résultat de la veste matelassée

Cette veste est le fruit d’un travail long et fastidieux, mais j’ai pris énormément plaisir à l’imaginer et à la coudre. J’ai l’impression que j’ai fait une mini oeuvre d’art.

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.

Restons en contact